Gyûnyû

牛乳

Bien que le Japon soit souvent associé à des boissons traditionnelles telles que le thé vert ou le saké, le lait occupe également une place particulière dans la culture alimentaire du pays.


 

Culture


 

Histoire du lait au Japon

Lait
牛乳 Gyûnyû, lait

Au début de l’ère Meiji (1868 à 1912), le Japon s’ouvre à l’Occident et encourage la consommation de viande et de produits laitiers pour des raisons nutritionnelles. Plusieurs techniques de transformation laitière sont introduites par les États-Unis et le gouvernement embauche même un consultant américain pour développer la production laitière sur l’île d’Hokkaido, propice à l’agriculture et à l’élevage.

Après la Deuxième Guerre mondiale, le contexte change. Le Japon, défait et dévasté, accepte toutes les aides alimentaires, même quand elles sont éloignées des habitudes locales, en particulier celle des États-Unis qui encouragent la consommation de produits laitiers pour lutter contre la famine. Petit à petit, les mœurs évoluent et, pendant les décennies suivantes, la consommation de produits laitiers devient une habitude alimentaire plus répandue.

Production du lait au Japon

La production laitière est réalisée en grande partie à Hokkaidô, centre de l’industrie laitière japonaise. Au Japon l’agriculture ne représente que 1% du revenu du pays. Elle est protégée par des tarifs douaniers élevés sur les produits importés, c’est le cas notamment des produits laitiers, le but étant de maintenir une autosuffisance alimentaire du pays de 45%. Cependant, le nombre d’exploitations laitières au Japon baisse à cause du vieillissement des agriculteurs, obligeant le pays à recourir à des importations.

Beurre
バター Batā, beurre
Gyûnyû illustration

Qualité du lait au Japon

Yaourt
ヨーグルト Yōguruto, yaourt

Les enjeux les plus importants du lait sont sa fraîcheur et sa qualité. Le lait et les produits laitiers Made in Japan ont su créer une fraîcheur et une sûreté capable de répondre aux exigences des consommateurs japonais connues pour être particulièrement strictes. En effet, le lait est expédié dans des centres de traitement où il subit des inspections concernant son aspect extérieur, sa couleur, son goût, son taux de lipide, sa teneur en matière solide de lait écrémé, son nombre de bactéries ainsi que la présence d’antibiotiques.

Conclusion

Il semble encore un peu tôt pour savoir si les produits laitiers sont implantés durablement dans les habitudes alimentaires japonaises. Cependant, ils sont aujourd’hui très populaires et présents dans la plupart des supermarchés. Souvent utilisés dans des plats de style occidental, ils commencent à agrémenter certaines spécialités. Quant aux fromages, ils sont essentiellement importés. Considérés comme des produits haut de gamme, les fromages français sont particulièrement appréciés.

Fromage
チーズ Chīzu, fromage

 

Référence


 

ギニュー特戦隊 Escadron spécial Ginyū

Ginyû
ギニュー Ginyû
Burta
バータ Burta
Gurd
グルド Gurd

Dans le manga Dragon Ball, l’escadron spécial Ginyū (ギニュー特戦隊, Ginyū Tokusentai) est une unité de guerriers d’élites sous les ordres de Freeza. À l’époque de son introduction dans la série, l’escadron spécial Ginyū est considéré comme l’un des plus terrible groupe de guerriers de la galaxie, permettant à Freeza d’étendre son influence à travers tout l’univers.

L’escadron spécial est composé de 5 membres et est dirigé par le capitaine Ginyū. L’escadron spécial Ginyū fait écho aux séries de Super Sentai, mettant en scène des groupes de cinq guerriers colorés, qui ont tendance à prendre des poses avant et pendant leurs combats. Cependant, il s’agit là d’une parodie. En effet, Akira Toriyama se plaît à parodier des concepts célèbres issus de la culture japonaise.

Comme la plupart des personnages de Dragon Ball, les noms des membres de l’escadron spécial Ginyū ont une signification et se réfèrent ici au champ lexical des produits laitiers. 

  • Ginyū (ギニュー) provient de 牛乳 (Gyūnyū, lait). Ginyū est capable d’échanger son corps avec celui de son adversaire. Ainsi, nul ne connaît se véritable apparence.
  • Jheese (ジース) provient de チーズ (Chīzu, fromage). Il est surnommé « Le magma rouge » (赤いマグマ, Akai maguma) et forme des attaques combinées avec Burta contre ses adversaires.
  • Burta (バータ) provient de バター (Batā, beurre). Il est surnommé « L’ouragan bleu » (青いハリケーン, Aoi harikeen) du fait de son incroyable vitesse.
  • Reacum (リクーム) provient de クリーム (Kurīmu, crème). Il ressemble sensiblement à un humain.
  • Gurd (グルド) provient de ヨーグルト (Yōguruto, yaourt). Il est le plus faible de l’escadron spécial Ginyū, mais grâce à ses capacités psychiques extraordinaires il est considéré comme un redoutable adversaire.

Source : Article Escadron spécial Ginyû de Dragon Ball Fandom

L'escadron spécial Ginyū
© Dragon Ball (ドラゴンボール), Akira Toriyama (鳥山 明)
Jheese
ジース Jheese
Reacum
リクーム Reacum

Me soutenir

Vous appréciez le contenu du site et souhaitez le soutenir ?
Vous pouvez apporter votre soutien de différentes manières :

Pour encourager le développement du site et le pérenniser, les contributions même les plus petites sont les bienvenues.
Merci infiniment pour votre aide !

お辞儀
Merci infiniment

 

Articles


 

Retrouvez tous les articles culturels sur cette page.

Laisser un commentaire